Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

01.46.39.89.89

contact@ishh.fr

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Radiothérapie du cancer du sein : Mode d’emploi

Madame,

Vous allez être traitée par Radiothérapie (RT) et voici quelques informations pour vous aider à aborder ce traitement :

 

RADIOTHÉRAPIE CANCER DU SEIN

GÉNÉRALITÉS (et un peu d’histoire):

Les pionniers de la RT sont français : Victor DESPEIGNES décrit le premier traitement par Rayons X en 1896. Et puis bien sûr ce sont Pierre et Marie Curie qui découvriront les bases de ce qui constituera plus tard un des principaux traitements du cancer, en effet 1 patient sur 2 dans son parcours est amené aujourd’hui à avoir de la RT.

C’est à partir de 1955 qu’apparaissent les premières bombes au Cobalt (Hartmann aura avec l’Institut Curie la première en France).

C’est dans les années 70 que nait la RT moderne, grâce au scanner (pour la balistique) et à l’informatique (pour la dosimétrie).

Dans les années 80 sont mis au point les accélérateurs de particule (Hartmann en dispose rapidement de 2) puis la RT conformationnelle qui garantit de plus en plus d’efficacité sur les tumeurs cancéreuses et de moins en moins de toxicité sur les tissus sains qui l’entourent.

 

MODE D’ACTION ET BUTS :

  • Le mécanisme d’action de la RT est très complexe, les rayons induisent une mort différée des cellules qui sont irradiées.
  • Le but de la RT est d’irradier le plus possible les cellules cancéreuses et d’épargner le plus possible les cellules saines autour ; toutes les améliorations techniques (portant sur les machines, l’informatique…) dont on dispose dans les grands centres, garantissent de plus en plus l’efficacité et la sécurité de ce traitement qui continue en permanence à progresser encore aujourd’hui.
  • Le plus souvent, en matière de cancer du sein, la RT est faite en adjuvant (en post opératoire), pour sécuriser votre situation et empêcher une récidive (au niveau du sein et éventuellement des ganglions autour du sein).

 

VOTRE PARCOURS DANS LE CENTRE :

  • Vous allez être prise en charge en RT par une équipe composée :
    1. De manipulatrices et manipulateurs : ce sont des professionnels de santé spécialisés en RT. Beaucoup sont depuis longtemps à Hartmann et donc très expérimentés, ce sont eux qui vous administreront les séances chaque jour.
    2. Les secrétaires qui épaulent le médecin et gèrent toute la partie administrative de votre traitement (bons de transport, éventuel arrêt de travail, prise en charge sécurité sociale …).
    3. Le médecin radiothérapeute, qui conçoit, surveille et supervise l’ensemble de votre traitement.
    4. L’équipe de physique, composée de physiciens et de dosimétristes, ils sont responsables du réglage des machines, des faisceaux d’irradiation et collaborent avec le médecin pour le calcul des doses d’irradiation (dosimétrie informatisée, imagerie scanner).
    5. Pendant toutes les heures de fonctionnement du centre, au moins un médecin radiothérapeute qualifié et un physicien sont présents sur place pour répondre à tout problème éventuel.
    6. Au total, plus de 50 personnes travaillent dans le centre de RT pour mettre au point et assurer le bon déroulement de votre traitement.
  • Le plus souvent, votre traitement se déroulera de façon continue, avec 4 ou 5 séances hebdomadaires. L’organisation concrète en terme d’horaire de traitement est à voir avec les secrétaires et les manipulateurs, ils feront le maximum pour s’adapter à vos possibilités en fonction de leur planning qui est cependant souvent chargé.
  • Au début de votre traitement, on vous indiquera notamment le nombre de séances et la durée totale de votre traitement, ceci sera formalisé sous forme du PPS (Plan Personnalisé de Soins) qui vous sera donné.
  • Pendant la RT, n’appliquez pas de votre propre chef de pommade ou de crème sans en parler avant au médecin radiothérapeute qui est là pour vous informer et vous conseiller tout le long de votre traitement.
  • Vous pourrez mener une vie pratiquement normale pendant votre RT. On vous interdira très peu de choses (comme aller à la piscine) pendant le traitement. La fatigue due aux rayons devrait être nulle ou minime.
  • La réaction inflammatoire induite par la RT sera surtout nette à la fin du traitement, le plus souvent elle sera modérée, le médecin vous aidera à la gérer si nécessaire.
  • Il n’y a en général pas de surveillance des globules à faire pendant les rayons, il ne faut pas craindre d’avoir des nausées, des vomissements ou une chute de cheveux qui ne peuvent pas se voir pendant la RT : l’effet des rayons est purement local et seulement sur les zones irradiées.

 

QUELQUES MOTS À PROPOS DU CYBER KNIFE :

Nous disposons à Hartmann d’une machine de Stéréo RT : le Cyber Knife. Vous en entendrez certainement parler car c’est un des plus importants au monde en terme d’activité. Il permet de faire une RT très ciblée de façon extrêmement précise. Il n’est pas indiqué dans la RT habituelle du cancer du sein et vous n’en aurez probablement pas besoin.

Vous aurez sûrement beaucoup d’autres questions à poser concernant la RT, qui constitue une partie essentielle de votre traitement, toute l’équipe du Centre Hartmann sera à votre disposition pour y répondre, tout au long de votre RT, n’hésitez pas à nous solliciter sur quelque sujet qui vous préoccupe.

 

La confiance que vous nous témoignez nous honore, soyez certaine que nous mettrons tous les moyens humains et techniques pour assurer l’excellence de votre traitement et participer à votre guérison.

Les médecins du département de Radiothérapie

Jean Guigui radiologue

Jean Guigui
Radiologue

Luc Rotenberg radiologue

Luc Rotenberg
Radiologue

Robert Lavayssiere radiologue

Robert Lavayssière
Radiologue

Gregory Lenczner Radiologue

Grégory Lenczner
Radiologue