Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

01.46.39.89.89

contact@ishh.fr

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

 

Chirurgie plastique et reconstructrice

ISHH  >  Departments  >  Chirurgie plastique et reconstructrice

La chirurgie plastique et reconstructrice à l’ISHH

 

Dans un peu moins d’un tiers des cas, le traitement du cancer du sein nécessite une mastectomie, l’ablation totale ou partielle du sein.

À la suite d’une telle opération, certaines patientes ne ressentent pas le besoin de procéder à une chirurgie réparatrice.

Mais pour d’autres, la mastectomie est vécue comme une véritable mutilation portant atteinte à leur féminité et laissant sur leur corps le souvenir omniprésent de la maladie.

La chirurgie reconstructrice apporte une réparation esthétique du corps des patientes qui les aide à récupérer une silhouette féminine et à atténuer les stigmates du cancer.

Qu’est-ce que la chirurgie plastique et reconstructrice ?

Chirurgie plastique et reconstructriceLa chirurgie plastique et reconstructrice est une branche de la chirurgie spécialisée dans le remodelage et la réparation de parties du corps atteintes par une pathologie, un traumatisme ou une malformation.

En France, les actes de chirurgies de réparation et de reconstruction sont pris en charge par la Sécurité Sociale dès lors qu’ils ne relèvent pas d’opérations dites « de confort ».

La chirurgie plastique et reconstructrice n’a pas pour objectif de traiter une pathologie ou une douleur physique.

Elle vise davantage à rendre au corps son apparence originelle, afin d’atténuer la souffrance psychologique des patients et d’améliorer leur qualité de vie.

La reconstruction mammaire est un ensemble de procédures chirurgicales visant à rendre sa forme et son volume à un sein partiellement ou entièrement amputé.

Elle permet également de corriger la symétrie mammaire, ainsi que de reconstruire partiellement ou complètement la plaque aréolo-mamelonnaire.

Le plus souvent, la reconstruction mammaire intervient dans le cadre du traitement d’un cancer du sein ayant nécessité une mastectomie partielle ou radicale.

La chirurgie de reconstruction du sein est pleinement incluse dans la prise en charge des patientes souffrantes d’un cancer du sein et doit être systématiquement proposée par l’équipe médicale.

Elle demeure cependant un choix très personnel, que la patiente est entièrement libre de refuser.

 

Les étapes de la chirurgie de reconstruction du sein

Il est possible de distinguer trois grandes étapes de la chirurgie reconstructive du sein, qui s’enchaînent le plus souvent en différé.

La première phase vise à redonner au sein sa forme et son volume originels, et peut nécessiter plusieurs interventions.

Lorsque le sein a retrouvé une apparence satisfaisante, la deuxième étape consiste en la reconstruction du mamelon et de l’aréole.

Enfin, des corrections et une intervention sur le second sein peuvent être envisagées afin de permettre à la patiente de retrouver une poitrine symétrique.

 

Les principales approches chirurgicales de reconstruction du sein

 Il existe différentes approches chirurgicales visant à redonner au sein sa forme et son volume initial, chacune présentant ses avantages et ses inconvénients.

Le recours à un implant rétro-pectoral est la technique la plus répandue, suivie par l’utilisation d’un lambeau musculo-cutané, puis par le lipofilling.

Le choix de l’approche chirurgicale à privilégier dépend du profil et des attentes de la patiente, mais aussi de la thérapie utilisée pour traiter le cancer.

Notre équipe est à même de vous conseiller et de vous orienter vers la technique opératoire la mieux adaptée à votre situation.

 

La reconstruction par implant rétro-pectoral

Cette technique consiste à insérer une prothèse sous le muscle pectoral de la patiente, généralement en passant par la cicatrice consécutive à l’ablation du sein.

L’utilisation d’implant a l’avantage d’éviter toute cicatrice supplémentaire, au niveau du sein comme des autres zones du corps de la patiente.

Davantage adaptée aux seins de petites tailles, cette approche nécessite un certain volume de peau et de muscle pectoral restant après la mastectomie.

Dans certains cas, une prothèse d’expansion tissulaire peut être posée en amont afin d’étirer la peau de la patiente avant la mise en place de l’implant définitif.

 

La reconstruction par lambeau musculo-cutané

Cette technique vise à reconstruire le sein de la patiente à l’aide de tissus musculaires et cutanés prélevés sur son propre corps.

Les tissus peuvent provenir de différentes parties du corps, notamment du dos, de l’abdomen ou, plus rarement, du fessier.

L’utilisation d’un lambeau du muscle grand dorsal nécessite généralement l’implantation conjointe d’une prothèse, car le volume mammaire apporté par l’opération s’avère souvent insuffisant.

La reconstruction par lambeau musculo-cutané peut être privilégiée lorsque la peau du sein a été excisée ou fortement abîmée au cours du traitement.

À terme, cette approche qui évite l’implantation d’un corps étranger (sauf dans le cas du lambeau du muscle grand dorsal) donne un résultat plus naturel et durable que l’utilisation d’une prothèse.

 

L’amélioration et la correction par lipofilling

Le lipofilling, aussi nommé lipomodelage, ne permet pas, à lui seul, de réparer entièrement un sein endommagé lors du traitement d’un cancer.

Il est pratiqué dans un second temps et en complément d’une chirurgie reconstructrice pour améliorer l’aspect global du sein.

Une partie des graisses de la patiente sont prélevées au niveau de son abdomen, de ses hanches ou de ses cuisses, puis purifiées et réinjectées dans le sein.

Cette intervention a l’avantage d’être moins lourde que la pose de prothèse ou l’utilisation du lambeau musculo-cutané, mais nécessite en revanche plusieurs séances pour atteindre le résultat recherché.

 

La reconstruction chirurgicale immédiate et différée

À l’origine, la reconstruction mammaire était systématiquement différée, c’est-à-dire effectuée à distance du traitement du cancer pour ne pas interférer avec les procédures de soins.

Aujourd’hui, la chirurgie reconstructrice a évolué pour prendre davantage en compte les conséquences psychosociales de l’ablation du sein et il est désormais possible, dans certains cas, de procéder à une reconstruction immédiate.

Cette dernière solution n’est pas systématiquement réalisable et dépend fortement du traitement thérapeutique effectué.

Lorsque le choix entre une reconstruction immédiate ou différée est possible, celui appartient entièrement à la patiente qui doit être correctement conseillée par l’équipe médicale.

 

Les bénéfices psychologiques de la reconstruction mammaire

Socialement, le sein est un symbole fort de féminité qui peut être perçu par certaines patientes comme faisant partie intégrante de leur identité.

L’altération de son apparence est parfois très mal vécue, et la mastectomie impacte alors tant la qualité de vie des patientes que leur bien-être psychologique.

La chirurgie plastique et reconstructrice constitue un moyen satisfaisant de retrouver un corps intègre et d’avancer plus sereinement sur le chemin de la guérison.

Pour certaines patientes, la reconstruction mammaire permet également de tirer un trait sur la maladie en atténuant les marques laissées par le cancer sur leurs corps.

Quelles que soient vos motivations, il n’est jamais trop tard pour procéder à une chirurgie reconstructrice qui vous aidera à retrouver une bonne qualité de vie et à vous réapproprier votre corps.

Pour un résultat optimal, la reconstruction du sein doit faire l’objet d’un timing soigneusement étudié et de techniques opératoires spécifiquement adaptées à chaque patiente.

Notre équipe tient compte de vos désirs, de votre parcours et de votre situation thérapeutique pour vous proposer les meilleures alternatives.

Les médecins du département chirurgie plastique et reconstructrice

Muriel Perrault de Jotemps chirurgie plastique

Muriel Perrault de Jotemps
Chirurgienne plastique et réparatrice

Benjamin Sarfati chirurgien plastique reconstructrice

Benjamin Sarfati
Chirurgien plastique et réparatrice