01.88.31.15.93

Secrétariat médical

Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous

L’oncologie médicale

 

Généralités sur l’oncologie médicale

L’oncologie médicale est une spécialité de la médecine dédiée au traitement médicamenteux des cancers.
Oncologie et cancers  Les oncologues ont des connaissances poussées sur les mécanismes des cancers, ainsi que sur les modes d’action et les effets secondaires des traitements existants. Le rôle de l’oncologue est significatif dans la prise en charge du cancer du sein, quelle que soit l’étape de la maladie.

 

Oncologie – Présentation de la discipline

Autrefois nommée carcinologie, l’oncologie tire son nom des termes grecs « onkos » et « logie » signifiant respectivement « masse » et « étude ».

Reconnue en France comme une branche de la médecine à part entière depuis 1988, l’oncologie est une discipline consacrée au traitement des tumeurs cancéreuses.

Les oncologues sont spécialisés dans le traitement de toutes les tumeurs, excepté les tumeurs malignes du sang qui appartiennent à une autre spécialité médicale, l’hématologie. Les progrès constants de la médecine, et notamment l’arrivée des traitements personnalisés, font de l’oncologie une discipline en pleine évolution.

Le rôle de l’oncologue est de cordonner les soins prodigués au patient, de tester sa tolérance aux traitements médicamenteux et de surveiller l’évolution du cancer. Il rencontre souvent la patiente dès qu’une tumeur est suspectée, le suit durant toute la phase de son traitement du cancer et, le cas échéant, assure le suivi durant la phase de rémission.

 

Option des traitements oncologiques du cancer du sein

Différents traitements peuvent être envisagés pour prendre en charge un cancer du sein en fonction de sa catégorisation, de sa nature, mais aussi du cas personnel de la patiente.

 

La chirurgie oncologique

Lorsque le cancer est localisé, il peut le plus souvent être traité par une opération chirurgicale visant à extraire les cellules cancéreuses du sein. Cette opération peut consister soit en l’ablation de la tumeur et d’une petite partie des tissus du sein, soit en l’ablation du sein dans son intégralité.

Dans le premier cas, un traitement par radiothérapie vient généralement compléter la chirurgie oncologique. Dans les deux cas, l’opération peut comprendre une exérèse des ganglions sentinelles ou de la chaîne ganglionnaire complète.

 

L’oncologie médicale

S’il existe des facteurs de récidive ou que le cancer est de type métastatique, un traitement médicamenteux peut venir compléter la radiothérapie et la chirurgie oncologique.

Parmi ces différents traitements, les plus répandus sont la chimiothérapie, l’hormonothérapie et les thérapies ciblées.

Soins oncologiques cancer

Chimiothérapie en oncologie

La chimiothérapie est un traitement médicamenteux qui peut être administré par voie orale ou injectable.

Elle fait intervenir une ou plusieurs substances antitumorales, chaque protocole étant déterminé par l’oncologue en fonction du type de cancer et du cas de la patiente.

La chimiothérapie est un traitement agressif qui peut entraîner de nombreux effets secondaires devant parfois faire l’objet de traitements complémentaires.

Hormonothérapie en oncologie

L’hormonothérapie est un traitement administré par voie orale en complément ou en remplacement de la chimiothérapie.

Elle se montre efficace sur les types de cancers répondant aux hormones, notamment en empêchant les tumeurs de capter les hormones nécessaires à leur développement.

Dans le cas de cancers du sein hormonosensibles, une ovariectomie peut être proposée afin de supprimer les organes majeurs de production des hormones responsable du développement du cancer.

Les thérapies ciblées en oncologie

Les thérapies ciblées sont des traitements ciblant certaines caractéristiques bien précises des cellules cancéreuses.

Ce traitement innovant permet de mieux conserver les cellules saines (contrairement à la chimiothérapie et à la radiothérapie) tout en étant plus efficace sur les cellules atteintes.

 

Données épidémiologiques sur le cancer du sein en France

En France, 399 626 nouveaux cas de cancers (tous cancers confondus) ont été diagnostiqués en 2017.

La même année, les différents cancers causaient 150 303 décès, dont 84 100 chez l’homme et 66 203 chez la femme. 11 833 de ces décès chez la femme sont dus au cancer du sein, soit 17,9 % du nombre total des décès par cancer féminin.

Plus répandu que tous les autres types de cancer féminin, le cancer du sein dénombrait 58 968 nouveaux cas en 2017, soit 31,8% des cancers chez la femme. L’âge moyen de survenu d’un cancer du sein chez la femme est de 63 ans, et l’âge moyen de décès est de 73 ans.

Environ 50% des cancers sont décelés chez la femme de plus de 65 ans. Sur la période de 2005 à 2010, la survie à 5 ans est estimée à 87 % et celle à 10 ans à 76%. Si l’incidence du cancer a fortement augmenté entre 1980 et 2000, il est probable que ces données soient dues à une amélioration des méthodes de dépistage et non à une recrudescence des cancers.

Le taux de mortalité a, quant à lui, légèrement baissé depuis 1980.

Votre 1ère consultation avec votre oncologue

Savoir à quoi s’attendre lors de votre première consultation en oncologie vous permettra d’arriver plus serein(e). Dans un 1er temps, il est utile de savoir ce que vous devez apporter, renseignez-vous auprès du secrétariat (sur la liste des résultats et les rapports d’examens ou les coordonnées de votre médecin traitant et des autres médecins que vous avez consultés..)

Nous avons listés ci après 11 questions destinées à préparer votre 1ère consultation médicale avec votre oncologue:

Question 1 Oncologie : Quel est le type de cancer dont je suis atteint ?

Votre médecin traitant peut vous avoir communiqué un diagnostic provisoire de cancer sur la base des symptômes, des résultats des tests de dépistage et des résultats de l’examen clinique. Il est essentiel de vérifier le type précis de cancer dont vous êtes atteint avec votre oncologue (ou de vous renseigner s’il subsiste une incertitude).

Une fois le diagnostic établi, l’étape suivante consiste à se renseigner sur le « stade » et le « grade » du cancer ». En fonction de la classification de votre cancer, des options de traitement vous seront proposées.

Question 2 Oncologie : Quel est le traitement standard pour mon cancer ?

Les choix de traitement du cancer peuvent inclure la chirurgie, la chimiothérapie traditionnelle, les thérapies ciblées, la radiothérapie ou l’immunothérapie en tant que traitements autonomes ou combinés. Les options cliniques et les directives des oncologues comprennent des recommandations de traitement pour la plupart des types de cancer, en fonction du stade de la maladie et d’autres facteurs. Cependant, le diagnostic de chaque patient restant unique, il se peut qu’il n’existe pas d’option de traitement standard. Prendre des décisions avec votre médecin et disposer d’un plan de traitement peut vous aider à retrouver un sentiment de contrôle.

 

Question 3 Oncologie : Pourquoi recommandez-vous ce traitement ?

Afin d’être rassurée, vous pourriez aussi demander à votre oncologue quel recul a la science a sur le traitement suggéré.

Renseignez vous par ailleurs sur les différentes options de prise en charge, par exemple si l’on vous propose une chirurgie,  certains cancers peuvent aujourd’hui être traités en chirurgie mini invasive (chirurgie robotisée). Autant d’options à considérer.

 

Question 4 Oncologie : Quels sont les dangers et les effets secondaires potentiels du traitement ?

Lorsque vous choisissez un traitement contre le cancer, connaître en amont les possibles effets secondaires auxquels vous pouvez vous attendre sera de nature à mieux vous préparer psychologiquement.  Il faut noter que les effets secondaires des traitements du cancer peuvent être temporaires ou de courte durée, comme les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie.

Question 5 Oncologie : Les traitements oncologiques peuvent-ils avoir un impact sur ma fertilité?

Certains traitements contre le cancer peuvent altérer votre capacité à avoir des enfants. Il est donc important de discuter dès le départ de la préservation de votre fertilité si vous planifiez d’avoir des enfants. Dans le domaine en pleine expansion de l’oncofertilité, des spécialistes travaillent avec les patient(e)s en rémission du cancer pour maximiser leur potentiel reproductif. Pendant la période, souvent très courte, qui précède le début du traitement du cancer, vous devriez avoir la possibilité d’envisager les options de préservation de la fertilité. La mise en banque d’embryons ou de sperme, par exemple, ou la protection des régions pelviennes et génitales pendant la radiothérapie sont autant de précautions destinées à préserver votre fertilité.

 

Question 6 Oncologie : Dois-je commencer un traitement immédiatement ?

Tous les types de cancer ne nécessitent pas un traitement immédiat. L’observation et l’attente peuvent être un choix raisonnable dans le cas d’un cancer à croissance lente, peu susceptible d’affecter votre vie quotidienne ou vos chances de survie. C’est le cas par exemple du cancer de la prostate pour lequel votre oncologue pourrait recommander une surveillance active ou une observation étroite pour suivre la propagation de la maladie. Votre oncologue discutera de ces options en fonction de la présence ou non de symptômes, de la rapidité ou de la lenteur de la progression du cancer, de sa taille et de sa localisation. Dans le cadre de la surveillance active, les hommes peuvent subir des analyses de sang périodiques pour mesurer l’antigène spécifique de la prostate (PSA), ainsi que d’autres tests tels que le toucher rectal, scanners et biopsies de la prostate pour s’assurer que le cancer reste bien sous contrôle.

 

Question 7 Oncologie : Des essais cliniques sont-ils disponibles ?

Avec certains types de cancer, vous pourriez prendre part à un essai clinique pour un traitement encore expérimental. Participer à la recherche peut vous permettre de recevoir une thérapie prometteuse encore à l’essai. N’hésitez pas à demander à votre oncologue s’il existe des médicaments en cours de développement dans le cadre d’essai clinique en cours.

 

Question 8 Oncologie : Quel est mon pronostic ?

Cette question est très souvent abordée lors de la première consultation. Obtenir un taux de survie moyen pour un diagnostic de cancer spécifique, ne conviens pas forcément à chaque patient. Toutefois, vous méritez de recevoir une réponse claire à toute question soulevée. Votre oncologue pourra mettre en relief les données de survie en rapport avec les différentes options thérapeutiques.

Important : Les patient(e)s doivent garder à l’esprit que les taux de survie médians ne sont que des estimations rapportées à un certain type de cancer, à un certain stade et à un certain grade. Pour les cancers avancés dont les chances de survie sont très variables, votre résilience et volonté à combattre le cancer peuvent faire la différence et vivre plus longtemps que les statistiques est possible.

 

Question 9 Oncologie : Dois je faire un test génétique?

La génomique du cancer est une science en constante évolution dans la recherche et le traitement du cancer. Des thérapies ciblées peuvent être disponibles en fonction de votre profile génétique. Le séquençage de l’ADN de la tumeur pourrait mettre en évidence des mutations génétiques permettant de déterminer le traitement précis le plus susceptible d’être efficace contre votre type de cancer.

 

Question 10 Oncologie : À quoi dois-je m’attendre en ce qui concerne l’hospitalisation ?

Une question pratique consiste à savoir si vous serez traité en tant que patient hospitalisé ou en tant que patient externe. Si par exemple une partie de votre plan de traitement implique une procédure complexe comme une chimiothérapie à haute dose, il est possible que vous soyez hospitalisé ou que vous puissiez vous attendre à l’être pendant plusieurs semaines. En revanche, si vous êtes traitée pour un cancer du sein, il est très peu probable que vous soyez hospitalisée en première instance.

 

Question 11 Oncologie : Combien d’aide pensez-vous que je vais avoir besoin à la maison ?

Pendant le traitement et la convalescence, vous pourriez ressentir une fatigue accrue. Il est donc probable, qu’une aide pour vous rendre à vos rendez-vous médicaux ou pour vous occuper des effets secondaires soit nécessaire. Il sera donc utile d’envisager ces questions dès que possibleafin de pouvoir prendre vos dispositions à l’avance.

 

❓Pourquoi l'oncologie est-elle si importante ?

L'oncologie médicale offre aux patients atteints de cancer une approche globale et systémique du traitement et des soins, tout en garantissant une utilisation sûre et rentable des médicaments anticancéreux, fondée sur des données probantes, et en préservant la qualité de vie des patients atteints de cancer tout au long de leur parcours de soins.

👨‍⚕️ Un oncologue est-il un chirurgien ?

Les oncologues chirurgicaux sont des chirurgiens généralistes ayant reçu une formation spécialisée dans les procédures de diagnostic, de stadification (détermination du stade du cancer) ou d'ablation des tumeurs cancéreuses. Les procédures les plus courantes pratiquées par les oncologues chirurgicaux sont les biopsies et la chirurgie pour l'ablation des tumeurs cancéreuses.

🩸Quelle est la différence entre l'oncologue et l'hématologue?

Quelle est la différence entre l'hématologie et l'oncologie ? Les hématologues sont spécialisés dans le diagnostic et le traitement des maladies du sang. Les oncologues sont spécialisés dans le diagnostic et le traitement des cancers. Un hématologue-oncologue est spécialisé dans les deux domaines. Vous pouvez consulter un hématologue-oncologue si vous avez un cancer du sang ou si vous soupçonnez un cancer du sang.

⚕️ La chimiothérapie est-elle nécessaire après l'ablation d'une tumeur du sein?

La localisation des cellules cancéreuses - Si le cancer est détecté dans les ganglions lymphatiques ou s'est propagé à des zones extérieures au tissu mammaire, une chimiothérapie sera probablement recommandée pour éliminer les cellules cancéreuses qui subsistent après l'opération.

Les médecins du département d’oncologie médicale

Eric Charles Antoine oncologue médical

Eric-Charles Antoine
Oncologue médical

Jean Francois Llory oncologue

Jean-François Llory
Oncologue médical

Jean Michel Vannetzel oncologue radiothérapeute

Jean-Michel Vannetzel
Oncologue médical