Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

La reconstruction mammaire immédiate

La reconstruction mammaire immédiate est une intervention chirurgicale effectuée dans la même temporalité qu’une mastectomie totale ou partielle.

Bien que ce type d’opération puisse être indiqué dans diverses situations, à visée curative ou esthétique, elle est le plus communément pratiquée lors du traitement du cancer du sein. Dans ce cadre, elle est entièrement prise en charge par l’Assurance Maladie lorsqu’elle est réalisée par un professionnel conventionné.

La reconstruction mammaire immédiate joue souvent un rôle prépondérant dans la guérison psychologique des patientes atteintes d’un cancer du sein, un aspect indissociable de leur guérison physique.

 

La reconstruction mammaire immédiate, qu’est-ce que c’est ?

La reconstruction mammaire immédiate est une intervention chirurgicale visant à remodeler le sein pour redonner à la poitrine une apparence et des sensations naturelles.

Elle est couramment pratiquée dans le cadre du traitement du cancer du sein qui nécessite classiquement une exérèse chirurgicale de la tumeur cancéreuse (tumorectomie) ou une ablation du sein entier (mastectomie totale). Dans cette optique, la reconstruction mammaire peut concerner tant le sein opéré, dont l’aspect a pu être considérablement altéré par le traitement, notamment en cas de mastectomie totale, que le sein controlatéral, afin d’harmoniser l’ensemble de la poitrine.

On parle de reconstruction mammaire immédiate lorsque l’intervention est effectuée au même moment que la tumorectomie ou la mastectomie. À l’inverse, lorsqu’une chirurgie reconstructrice survient après l’intervention chirurgicale curative, on parle de reconstruction mammaire différée.

Il est important de noter qu’une reconstruction mammaire peut survenir des mois ou des années après une intervention chirurgicale destinée à traiter un cancer du sein, sans aucune limite de temporalité. Le recours à une intervention immédiate ou différée est un choix personnel qui n’appartient qu’à la patiente. Pour que celle-ci puisse prendre une décision éclairée, il est essentiel que l’équipe médicale l’informe correctement des avantages et inconvénients de chacune des options dont elle peut bénéficier.

 

 

Intérêts de la reconstruction mammaire immédiate

En 2018, on estime que seuls 35% des femmes ayant subi une mastectomie ou une tumorectomie dans le cadre du traitement d’un cancer du sein ont bénéficié d’une reconstruction mammaire. Dans la majorité des cas, celle-ci est réalisée en différé, la reconstruction mammaire immédiate étant encore peu pratiquée en France – bien moins qu’outre-Atlantique.

Aux vues de ses indéniables intérêts, cette intervention est toutefois pressentie pour devenir la norme en matière de reconstruction mammaire à l’avenir, comme elle est déjà dans d’autres pays.

Les évolutions en termes de techniques chirurgicales et de connaissances scientifiques dans le domaine du cancer du sein permettent en effet désormais de l’envisager chez la quasi-totalité des patientes. De fait, la reconstruction mammaire immédiate permet d’obtenir un résultat esthétique et fonctionnel souvent plus satisfaisant qu’une intervention en différé. Elle permet notamment de conserver davantage de tissus cutanés au moment de l’exérèse de la tumeur ou de l’organe mammaire, ce qui offre un rendu plus naturel.

Cette technique évite également de devoir travailler sur des tissus cicatriciels ou altérés par des traitements adjuvants (notamment la radiothérapie), qui peuvent être plus complexes à remodeler. Enfin, procéder à une reconstruction mammaire dans le même temps opératoire que l’ablation de la tumeur ou du sein limite le nombre d’interventions lourdes que doit subir la patiente.

Il est également essentiel de ne pas négliger les bienfaits psychologiques et sociaux de la reconstruction mammaire immédiate. Cette intervention atténue le choc psychologique en évitant à la patiente de demeurer des mois, voire des années, avec une silhouette profondément modifiée par la chirurgie, qu’elle peut avoir des difficultés à accepter. En définitive, elle améliore la qualité de vie de la patiente à la suite de l’annonce et de la prise en charge de sa maladie, et accélère son retour à la vie normale.

 

 

Les différentes techniques de reconstruction mammaire immédiate

On distingue deux techniques majeures de reconstruction mammaire immédiate distinctes : la reconstruction par prothèse et la reconstruction autologue. L’utilisation de prothèses mammaires est l’option la plus pratiquée en France. L’implantation d’une prothèse permet de retrouver un volume satisfaisant en comblant le vide laissé par les tissus ôtés chirurgicalement.

La technique de la reconstruction autologue, plus complexe, offre, quant à elle, un résultat plus naturel. Elle nécessite d’utiliser des tissus (muscle, graisse et peau) prélevés sur une autre zone du corps de la patiente pour reconstruire le sein. Ces tissus, nommés lambeaux, sont généralement issus de l’abdomen, mais peuvent aussi être prélevés dans le dos ou au niveau de la cuisse.

 

 

Déroulement de la reconstruction mammaire immédiate et soins postopératoires

Dans le cadre d’un traitement contre le cancer du sein, une opération de reconstruction mammaire immédiate est toujours précédée par une ablation du sein ou une tumorectomie survenant au cours de la même intervention. L’exérèse de la tumeur cancéreuse et la reconstruction mammaire peuvent être pratiquées par le même chirurgien ou par des intervenants différents, respectivement spécialisés en chirurgie oncologique et en chirurgie esthétique.

Dans certains cas, une ablation du ganglion sentinelle, qui permet d’en savoir plus sur le type de cancer diagnostiqué, est pratiquée aux prémices de l’intervention afin d’adapter l’intervention en temps réel et de s’assurer qu’une reconstruction mammaire immédiate est bien indiquée. Les soins postopératoires varient en fonction du type de reconstruction mammaire mise en œuvre, du cancer du sein concerné et du profil de la patiente.

La convalescence est généralement plus longue dans le cas d’une reconstruction analogue que lors d’une reconstruction par prothèse. La gestion de la douleur, la prise en charge d’éventuelles complications et la surveillance de potentielles récidives font partie intégrante du suivi d’une opération de reconstruction mammaire immédiate. Un rendez-vous de contrôle avec le chirurgien est généralement programmé 10 à 15 jours après l’intervention.

La reconstruction mammaire immédiate s’affirme comme une intervention d’avenir, qui permet de réduire le stress émotionnel des patientes, dont le moral est souvent déjà profondément affecté par l’annonce du cancer du sein et les thérapies lourdes nécessaires à son traitement. Outre une amélioration de l’aspect esthétique et fonctionnel du sein, l’intérêt d’une reconstruction immédiate est avant tout psychologique : elle permet à la patiente de s’endormir avec un sein avant sa mastectomie, et de se réveiller après l’opération avec un sein.

(SOURCE : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0398762018300427 ; https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02880300/document )