01.88.31.15.93

Secrétariat médical

Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous
Biopsie col de l uterus

La biopsie du col de l’utérus : modalités et intérêts

5/5 - (1 vote)

La biopsie du col de l’utérus est un examen fréquemment pratiqué pour avérer ou infirmer un diagnostic de cancer du col utérin.

Il s’agit d’un outil de diagnostic clé, car elle permet d’identifier avec certitude un cancer et d’obtenir des informations indispensables pour élaborer le protocole traitement le mieux adapté au cas par cas, offrant ainsi le meilleur pronostic aux patientes qui présentent des symptômes du cancer du col utérin.

Simple à réaliser, la biopsie du col de l’utérus est un acte chirurgical mineur, qui ne demande aucune hospitalisation ou anesthésie.

 

La biopsie du col de l’utérus, qu’est-ce que c’est ?

Une biopsie du col de l’utérus est un acte chirurgical qui consiste à prélever un fragment de tissus du col utérin comprenant des cellules suspectes, potentiellement cancéreuses. Les cellules ainsi prélevées sont examinées au microscope en laboratoire afin d’évaluer leurs différentes caractéristiques morphologiques.

Cette analyse, nommée examen anatomopathologique, permet de déterminer la nature du cancer en cause, son stade d’évolution, son agressivité et sa potentielle réponse aux traitements envisagés.

Aussi, c’est un examen de diagnostic et de dépistage clé, qui permet de réunir des informations cruciales pour élaborer un protocole de traitement efficace et offrir aux patientes le meilleur pronostic.

De fait, la temporalité dans laquelle le cancer du col de l’utérus est traité est un élément important du pronostic des patientes : plus la maladie est prise en charge précocement, meilleures sont les chances de guérison.

Or, le cancer du col de l’utérus est une maladie qui évolue volontiers silencieusement, sans symptômes. Un protocole de dépistage performant, dans lequel peut s’intégrer la biopsie du col de l’utérus, joue un rôle significatif dans le pronostic des patientes.

 

VIDÉO SUR LE DÉPISTAGE DES LÉSIONS PRÉCANCÉREUSES DU COL DE L’UTÉRUS

Modalités de la biopsie du col de l’utérus

analyses anatomopathologiquesDans la plupart des cas, la biopsie du col de l’utérus se déroule directement au cabinet du gynécologue, sans anesthésie ni hospitalisation. Le médecin utilise un spéculum et un colposcope pour bien voir le col de l’utérus, ainsi, parfois, qu’un produit colorant qui permet de mettre en évidence les lésions suspectes.

Le praticien introduit ensuite une petite pince ou une curette dans le vagin pour prélever de petits fragments de tissus du col utérin de 3mm à 5mm. Il est possible de réaliser autant de biopsies qu’il y a de zones suspectes sur le col de l’utérus.

Ce geste médical ne nécessite pas d’anesthésie, mais il est toutefois inconfortable, voire un peu douloureux. Il est normal d’observer quelques légers saignements transitoires après une biopsie du col de l’utérus. Les échantillons de tissus du col utérin prélevés sont ensuite transmis au laboratoire pour analyse. Ce sont les résultats de l’analyse anatomopathologique qui vont déterminer la nature des lésions et les suites de la prise en charge de la patiente.

Lire aussi notre article sur la sexualité pendant et après un cancer du col de l’utérus

 

Quand pratiquer une biopsie du col de l’utérus ?

Une fois n’est pas coutume, le cancer du col de l’utérus est un cancer dont on connaît la cause majeure – et que l’on peut prévenir !

Il est habituellement provoqué par un papillomavirus, virus sexuellement transmissible très courant (contre lequel il existe un vaccin), qui prolifère dans les muqueuses utérines et, dans certains cas, provoque des mutations cellulaires.

Ces mutations se traduisent par des dysplasies, à savoir la formation de lésions anormales pouvant être bénignes ou, plus souvent, précancéreuses, voir directement cancéreuses.

Aussi, la biopsie du col de l’utérus est pratiquée chez les femmes présentant un test PAP positif, à savoir un test révélant une infection au papillomavirus.

Le test PAP est réalisé au cours d’un frottis typiquement pratiqué dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. En France, il existe une campagne de dépistage organisée permettant de planifier la réalisation de test PAP chez l’ensemble de la population féminisme à un niveau national.

Toutes les femmes de 25 ans (et plus) sont invitées à réaliser un test de dépistage. En cas de résultat normal, un second test doit être réalisé l’année d’après, puis dans 3 ans si les résultats demeurent normaux, puis tous les 5 ans jusqu’à 65 ans.

Enfin, la biopsie du col de l’utérus peut aussi intervenir pour poser un diagnostic en cas de symptômes laissant suspecter un cancer de l’utérus.

Des saignements utérins entre les menstruations ou post-ménopause, des pertes vaginales anormales, des douleurs dans la région pelvienne, l’abdomen et/ou le dos, une sensation de pesanteur, ou encore des difficultés à uriner ou à déféquer sont autant de signes qui doivent vous motiver à consulter et peuvent justifier une biopsie.

La biopsie du col de l’utérus ne permet pas seulement de poser un diagnostic fiable de cancer du col utérin, mais sert aussi à recueillir des informations précises sur le type de cancer en cause.

Avec les avancées de la médecine oncologique en direction de traitements toujours plus ciblés, les informations recueillies grâce à la biopsie prennent, de fait, une dimension majeure en permettant d’identifier des cibles thérapeutiques précises pour élaborer des protocoles de traitement plus efficaces et moins lourds.