Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Mammographie examen du sein

Les thérapies ciblées dans le traitement du cancer du sein

Les thérapies ciblées font parties des nouvelles armes ayant rejoint l’arsenal thérapeutique dédié à la lutte contre le cancer du sein, aux côtés des traditionnelles chimiothérapies, radiothérapies, hormonothérapies et mastectomies ou tumorectomies.

L’objectif de ces traitements novateurs est d’offrir des solutions toujours plus personnalisées, adaptées à la fois au type de cancer diagnostiqué et aux profils des patientes. Il est en effet désormais admis que le cancer est une maladie qui présente de multiples facettes, et tend à prendre des formes distinctes et à évoluer différemment chez chaque patiente.

En conséquence, les thérapies ciblées s’affirment comme le fer de lance de la recherche dans le domaine de la lutte contre le cancer, dans une volonté d’avancer vers des traitements de plus en plus spécifiques et d’obtenir, in fine, des thérapies plus efficaces et moins agressives.

 

 

Les thérapies ciblées dans le traitement du cancer du sein, qu’est-ce que c’est ?

Les thérapies ciblées sont des traitements médicamenteux destinés à détruire spécifiquement les cellules cancéreuses. En cela, elles s’opposent à la chimiothérapie, traitement de référence en cas de cancer du sein, qui s’attaque à toutes les cellules de l’organisme, saines ou cancéreuses, et provoque, de fait, d’importants effets secondaires.

Les thérapies ciblées reposent sur le principe que les cellules cancéreuses disposent de spécificités, d’anomalies et de caractéristiques propres. Ainsi, les thérapies ciblées cherchent, comme leur nom l’indique, à cibler ces spécificités afin de limiter leur action aux cellules cancéreuses, sans nuire aux cellules saines.

 

 

Les différentes thérapies ciblées pour traiter le cancer du sein

Pilule contraceptive cancer

Il existe une grande variété de thérapies ciblées, conçues pour agir sur différentes caractéristiques des tumeurs:

 

  • Le trastuzumab, ou Herceptin, est un anticorps monoclonal, médicament permettant de cibler la protéine HER2, un facteur de croissance stimulant la prolifération des cellules cancéreuses. On estime que 12% à 20% des cancers du sein « surexpriment » cette protéine, c’est-à-dire qu’elles en présentent une forte quantité. En interceptant la liaison entre la HER2 et les cellules cancéreuses, le trastuzumab freine ou stoppe la division cellulaire.

 

  • Le bévacizumab, ou Avastin, est un autre anticorps monoclonal et un anti-angiogéniques, ciblant la protéine VEGF stimulant la croissance des vaisseaux sanguins. Ce médicament empêche les cellules cancéreuses de développer leur alimentation sanguine, nécessaire à leur oxygénation et leur apport en nutriments, ralentissant de fait la croissance des tumeurs.

 

  • Le lapatinib, (Tyverb) et l’évérolimus (Afinitor) sont des inhibiteurs de protéines kinases, protéines impliquées dans la croissance cellulaire. Ces médicaments viennent se fixer à l’intérieur des cellules cancéreuses pour enrayer la division cellulaire et limiter leur prolifération.

 

 

Thérapies ciblées et cancer du sein métastatique

Bien qu’elles en soient encore à leurs balbutiements, les thérapies ciblées apportent de nouvelles perspectives de traitement des cancers du sein métastatiques, notamment en intervenant en renfort des chimiothérapies et hormonothérapies.

Les inhibiteurs de protéines kinases, comme l’éverolimus, peuvent notamment être associés à un traitement antihormonal pour parer à une résistance à l’hormonothérapie.

Le lapatinib peut également prendre le relais d’une chimiothérapie lorsque cette dernière n’est plus efficace, afin de contrôler les métastases.

 

 

Effets secondaires des thérapies ciblées dans le traitement du cancer du sein

Même si les thérapies ciblées sont réputées provoquer des effets secondaires moins importants que les chimiothérapies, elles demeurent, pour l’heure, des traitements agressifs susceptibles d’occasionner divers troubles.

Les anti-angiogèniques (Bévacizumab) engendrent souvent des troubles de la cicatrisation et de la coagulation, bloquent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et augmentent la tension artérielle.

Les anticorps monoclonaux (Trastuzumab) peuvent provoquer des troubles cardiaques, notamment quand ils sont associés à certaines chimiothérapies.

Les inhibiteurs de protéines (Évérolimus) provoquent des effets secondaires plus variés allant des stomatites et troubles digestifs aux éruptions cutanées, en passant par une fatigue généralisée, perte d’appétit et nausées.

D’autres médicaments intervenant dans des thérapies ciblées peuvent occasionner divers effets indésirables, variant selon les caractéristiques des cellules cancéreuses ciblées.

Il faut cependant noter que certains de ces traitements ne causent aucun effet secondaire, et que les troubles hématologiques, infections et anémies, fréquemment associés aux chimiothérapies, sont rares.

 

 

Efficacité des thérapies ciblées dans le traitement du cancer du sein

Les thérapies ciblées ont déjà fait leurs preuves et démontré leur efficacité pour stopper ou ralentir la progression de la maladie sur un grand nombre de cancers, y compris métastatique.

Aujourd’hui, la difficulté de mise en œuvre de ces traitements réside davantage dans leur coût d’exécution, plus élevé que celui des thérapies traditionnelles, du fait de leur aspect personnalisé.

L’identification des gènes spécifiques des tumeurs à cibler est actuellement le point noir des thérapies ciblées. Les analyses induites pour déterminer si une thérapie ciblée est indiquée s’avèrent en effet onéreuses, sans offrir l’assurance de trouver des cibles et, de fait, de pouvoir mettre en œuvre un tel traitement.

Ce domaine, encore nouveau, est néanmoins en constante évolution, ce qui laisse espérer des perspectives prometteuses et la généralisation progressive d’une médecine oncologique personnalisée.

Si, aujourd’hui, seule une dizaine de molécules est prescrite dans le cadre de thérapies ciblées, des centaines de traitements sont en cours de développement, au rythme des découvertes de nouveaux gènes à cibler pour entraver le développement des cancers.

Avec ces avancées scientifiques, on peut entrevoir un avenir radieux pour la lutte contre le cancer, avec la démocratisation de traitements sur-mesure élaborés au regard de l’identité génétique de chaque cancer du sein.

Des thérapies plus efficaces, mais aussi moins lourdes, permettant aux femmes atteintes de cancers du sein d’éviter les traitements superflus et de conserver une meilleure qualité de vie pendant et après la maladie.

 

Bibliographie:

  1. ttps://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Therapies-ciblees ;
  2. https://www.fondation-arc.org/sites/default/files/2017-06/fiche_therapiesciblees_2.pdf ;
  3. https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/breast/treatment/targeted-therapy/?region=on ;
  4. https://www.cancer.be/sites/default/files/publication/4.5.9%20Thérapies%20ciblées%20-%20BRO%20-%202014.12.pdf )