01.88.31.15.93

Secrétariat médical

Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

48 ter Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous
hormonothérapie par Anastrozole cancer du sein

L’hormonothérapie par Anastrozole: intérêts et effets secondaires

3.8/5 - (22 votes)

L’hormonothérapie par Anastrozole : présentation

De récentes études sont particulièrement favorables au traitement du cancer du sein par hormonothérapie à base d’Anastrozole. L’hormonothérapie réduit le risque de réapparition du cancer du sein et améliore la survie lorsqu’elle fait suite à un traitement par chirurgie ainsi qu’à une radiothérapie. Elle peut être non médicamenteuse, lorsqu’elle consiste en l’ablation des ovaires ou en un traitement par radiothérapie, ou médicamenteuse.

Le traitement par Anastrozole est un traitement par hormonothérapie médicamenteuse, qui consiste en la prise d’un médicament appelé anti-aromatase (ou encore inhibiteur de l’aromatase), un médicament qui entre en compétition avec l’aromatase, une enzyme qui sert à produire des œstrogènes par transformation des androgènes chez la femme ménopausée.

Dans le cas des tumeurs dites hormonosensibles, leur croissance sera stimulée par les hormones produites naturellement par le corps : l’œstrogène, la progestérone ou les deux. Les cellules cancéreuses disposent en effet de récepteurs pour que ces hormones s’y fixent, ce qui favorisera ainsi la croissance de leurs cellules.

L’hormonothérapie a pour but de stopper l’action stimulante des hormones sur la tumeur, en faisant en sorte que les cellules cancéreuses ne les reçoivent pas. C’est l’objectif de l’hormonothérapie par Anastrozole.

 

 

Anastrozole : les indications thérapeutiques

L’hormonothérapie par Anastrozole s’adresse aux patientes présentant un cancer du sein avancé, ménopausées, et pouvant bénéficier d’un traitement par hormonothérapie. Le traitement du cancer du sein par hormonothérapie ne peut être proposé que lorsque les récepteurs hormonaux du cancer sont positifs.

 

Posologie et mode d’administration de l’Anastrozole :

Chez l’adulte, l’Anastrozole doit être administré en une prise d’un gramme par voie orale, tous les jours, à la même heure chaque jour, avec ou sans nourriture. En cas d’oubli, il ne faut jamais tenter de rattraper la dose oubliée en prenant deux comprimés en même temps, car la surdose de ce médicament peut avoir des conséquences graves. Le comprimé ne doit pas être écrasé ni mastiqué. La durée recommandée du traitement chez les femmes ménopausées à qui un cancer du sein hormonodépendant a été diagnostiqué au stade précoce est de cinq ans.

 

Anastrozole : Fertilité, grossesse et allaitement

Il n’existe pas d’étude sur les effets de la prise d’Anastrozole sur la fertilité chez l’être humain. Les études chez l’animal ont montré une toxicité sur la reproduction.

Aucune étude n’a été réalisée pour tester la toxicité de Anastrozole sur le fœtus. Sur l’animal, les études montrent une toxicité de reproduction. L’Anastrozole est contre-indiqué pendant la grossesse et pendant l’allaitement.

Anastrozole et grossesse

 

Si un risque de grossesse existe, les partenaires doivent utiliser deux méthodes de contraception pendant toute la durée du traitement, et continuer pendant six mois après la dernière prise d’Anastrozole. En cas de survenue d’une grossesse, le traitement doit être arrêté.

Lire aussi notre article sur la préservation de la fertilité chez la patiente post-cancer du sein

 

Anastrozole et alcool

Anastrozole et alcool sont incompatibles. En effet, l’interaction entre Anastrozole et alcool peut avoir un impact négatif sur l’efficacité du traitement et peut accentuer les effets secondaires induits par le traitement. Il est recommandé d’adapter sa consommation tout au long du traitement. Si l’arrêt total pose des difficultés, parlez-en à votre équipe soignante.

Anastrozole et alcool

 

Vidéo de présentation du principe de fonctionnement de l’Anastrozole

Anastrozole : les différents effets secondaires possibles

 Le traitement par Anastrozole entraîne la modification des niveaux d’œstrogènes dans l’organisme, ce qui peut entraîner les effets secondaires suivants :

 

Anastrozle et perte de cheveux

La perte des cheveux est un des effets indésirables possibles de la prise d’Anastrozole. La perte de poils et de cheveux est fréquente lors de la prise de médicaments inhibiteurs de l’aromatase.

Anastrozole et perte de cheveux

 

Pour autant, Anastrozole et perte de cheveux ne sont pas synonymes : comme tout effet indésirable, elle ne surviendra pas systématiquement chez tous les patients. La perte de cheveux induite par la prise d’Anastrozole est temporaire dans la plupart des cas.

 

Anastrozole et prise de poids

Les modifications hormonales induites par la prise d’Anastrozole peuvent avoir pour conséquence une prise de poids. Il peut être intéressant d’envisager une prise en charge de votre alimentation par une diététicienne afin d’aider à réguler votre poids. Une activité physique régulière vous aidera également à limiter une éventuelle prise de poids.

 

Anastrozole et fatigue

L’anastrozole peut causer une fatigue inhabituelle. Celle-ci se caractérise par une sensation de manque d’énergie que le repos ou le sommeil n’atténuent pas. Cet effet indésirable de l’Anastrozole est lié à l’effet anti-hormonal du médicament. Cependant, comme tout effet secondaire, Anastrozole et fatigue ne vont pas nécessairement de pair, et la fatigue peut également s’atténuer au cours du traitement.

 

 

Anastrozole et aptitudes à la conduite

L’Anastrozole ne devrait pas affecter votre aptitude à conduire des véhicules et des machines. Des cas de somnolence ou de sensation de faiblesse ont néanmoins été signalés à la suite de la prise d’Anastrozole. Par conséquent, il est conseillé d’observer la plus grande prudence et de ne pas conduire ni pratiquer d’activités qui nécessitent de la vigilance si ces symptômes surviennent.

 

 

Anastrozole et bouffées de chaleur

Anastrolzole et bouffées de chaleur peuvent être liés. Une bouffée de chaleur consiste en la sensation soudaine de chaleur, en particulier au niveau du visage ainsi que du haut du corps. Elles se caractérisent par des rougeurs et une transpiration intensifiée. Elles peuvent être diurnes, nocturnes ou les deux. Lorsqu’elles apparaissent pendant la nuit, elles peuvent détériorer la qualité du sommeil.

 

Les autres effets secondaires de l’Anastrozole les plus courants sont les suivants : 

  • mal de tête ;
  • nausée (envie de vomir) ;
  • éruption cutanée ;
  • douleur ou raideur articulaire ;
  • inflammation des articulations (arthrite) ;
  • sensation de faiblesse ;
  • perte osseuse (ostéoporose) ;
  • dépression…

 

Consultez votre équipe soignante si ces effets secondaires sont intenses et ne s’améliorent pas.

Votre pharmacien pourrait également être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir face aux effets indésirables de l’Anastrozole.

 

Mises en garde particulières de l’Anastrozole

L’Anastrozole ne doit être prescrit qu’aux femmes dont la ménopause est biologiquement confirmée.

La prise d’anastrolzole n’est pas compatible avec le tamoxifène ou autre médicament contenant des œstrogènes, sous peine de voir son efficacité diminuer.

La prise d’Anastrozole entraîne une diminution de densité osseuse, ce qui augmente le risque de fractures.

En l’absence de données scientifiques, l’Anastrozole doit être administré avec précautions aux patientes atteintes d’une insuffisance hépatique modérée à sévère ainsi qu’en cas d’insuffisances rénales sévères.