Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous
Les différents grades du cancer du sein

Les différents grades du cancer du sein

La caractérisation précise du cancer du sein est essentielle à la mise en œuvre d’un protocole de traitement le mieux calibré possible à cette maladie aux multiples visages.

Pour ce faire, la médecine oncologique dispose de différents outils de classification, comme c’est notamment le cas des stades et des grades tumoraux.

Alors que la stadification du cancer permet de catégoriser son degré d’évolution, l’évaluation du grade vise davantage à déterminer son agressivité et son potentiel métastatique.

 

Le grade d’un cancer du sein, qu’est-ce que c’est ?

Le grade d’un cancer du sein, ou grade histopronostique de Elston-Ellis, est un score déterminé par la notation des différentes caractéristiques morphologiques des cellules tumorales. Il permet d’établir un pronostic le plus fiable possible.

Déterminer le grade d’évolution de la maladie vise à évaluer l’agressivité du cancer, autrement dit son niveau de dangerosité, qui dépend notamment de sa rapidité d’évolution, son potentiel métastatique et son risque de récidive.

Le grade tumoral d’un cancer est indépendant de son stade, qui s’attache, lui, à déterminer le degré d’évolution de la maladie.

De fait, une maladie diagnostiquée à un stade avancé de son évolution n’est pas systématiquement agressive, et un grade élevé n’est donc pas toujours corrélé à un stade avancé.

 

Pourquoi déterminer le grade d’un cancer du sein ?

La caractérisation d’un cancer du sein permet aux équipes médicales de mieux le connaître en définissant avec le plus de précision possible son degré d’évolution présent (au moment du diagnostic) et son agressivité, qui détermine son évolution future probable.

La bonne connaissance de ces paramètres vise à mettre en œuvre des thérapies adaptées à la fois à son stade d’évolution au moment du diagnostic et à son agressivité.

Typiquement, les cancers déjà évolués peuvent demander des traitements systémiques plutôt que locaux, et les cancers agressifs appellent des thérapies agressives.

Notons toutefois que bon nombre d’autres facteurs entrent également en compte dans le choix du protocole de traitement le mieux adapté.

Le type histologique des cellules tumorales, la potentielle sensibilité hormonale du cancer et, bien sûr, le profil et la volonté de chaque patient sont autant d’éléments impactant, eux aussi, le pronostic de la maladie et l’élaboration du protocole thérapeutique.

 

Comment déterminer le grade d’un cancer du sein ?

Quand une cellule devient cancéreuse, sa morphologie peut évoluer de différentes façons. Ces mutations donnent des informations sur son degré d’agressivité.

C’est l’analyse anatomopathologique des cellules tumorales, soit l’examen de leurs caractéristiques morphologiques au microscope, qui permet de définir le grade d’un cancer.

L’analyse anatomopathologique permet d’évaluer trois paramètres morphologiques majeurs : la forme et la taille des noyaux des cellules, l’architecture de la tumeur et l’activité mitotique des cellules.

La forme et la taille du noyau d’une cellule cancéreuse tendent à évoluer jusqu’à se distinguer de celles du noyau d’une cellule saine.

Le noyau d’une cellule tumorale peut être irrégulier, particulièrement volumineux, anormalement dense et/ou sombre.

Certaines tumeurs cancéreuses de haut grade peuvent également présenter des cellules géantes pourvues de multiples noyaux.

L’architecture cellulaire correspond à l’apparence de la cellule dans sa globalité. Au fil de leur transformation, les cellules cancéreuses tendent à perdre leurs caractéristiques originelles, ce qui altère leur fonctionnement et leur apparence.

Les cellules cancéreuses des différents tissus mammaires ne sont alors plus capables de remplir leur rôle et ne ressemblent plus aux cellules saines des mêmes tissus. Elles sont dites indifférenciées.

Plus les cellules cancéreuses sont indifférenciées, c’est-à-dire plus elles ont muté, plus le grade tumoral est élevé.

L’activité mitotique des cellules correspond à leur pouvoir de multiplication. Lorsque la division cellulaire (mitose) est rapide, le risque de propagation du cancer est important et son grade élevé.

L’évaluation de l’activité mitotique se base sur le nombre de cellules en mitose dans un échantillon donné. Plus les cellules en mitose sont nombreuses, plus l’évolution de la tumeur est rapide.

 

Les trois grades du cancer du sein

La classification actuelle du cancer du sein est établie à travers trois grades, déterminés par l’évaluation des trois paramètres morphologiques présentés dans le paragraphe précédent.

Ces trois paramètres morphologiques se voient attribuer chacun une note allant de 1 à 3 en fonction de leur criticité. Le grade de la tumeur est un score déterminé au regard de la somme de ces notes.

Les cancers du sein de grade I sont les moins agressifs. Ils correspondent aux tumeurs dotées d’un score allant de 3 à 5, la note minimum étant 3, avec au moins 1 point par paramètre (noyau, architecture cellulaire et activité mitotique).

Le grade II correspond aux tumeurs intermédiaires avec un score allant de 6 à 7.

Enfin, les cancers du sein de grade III sont les plus agressifs. Ils correspondent aux scores de 8 et de 9, 9 étant la note maximum, avec, au plus, 3 points par paramètre.

 

Déterminer le grade d’un cancer du sein est essentiel pour émettre un pronostic fiable et décider des options thérapeutiques les mieux adaptées à la maladie et au profil du patient.

La catégorisation précise d’une tumeur mobilise différentes expertises qui interviennent en complément de l’analyse anatomopathologique des cellules cancéreuses.

La définition du grade tumoral s’accompagne typiquement de l’évaluation de son stade, mais aussi de l’étude de sa potentielle sensibilité aux thérapies hormonales, ciblées ou immunitaires.

 

(SOURCE : https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-sein/Les-grades-du-cancer ; https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/what-is-cancer/stage-and-grade/?region=sk )