01.88.31.15.93

Secrétariat médical

Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

48 ter Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous
Les différents stades du cancer de l’ovaire

Les différents stades du cancer de l’ovaire

5/5 - (2 votes)

Le cancer de l’ovaire fait partie des cancers rares, avec environ 4500 cas chaque année en France. Souvent diagnostiqué à un stade avancé de son évolution, son pronostic est encore délicat malgré les progrès constants de la médecine.

Le stade d’évolution du cancer de l’ovaire au moment de son diagnostic a en effet un impact considérable sur sa prise en charge et les chances de guérison durable des patientes.

L’heure actuelle, l’élaboration d’outils de diagnostic permettant une détection toujours plus précoce de la maladie est un des fers de lance de la lutte contre le cancer. Les avancées médicales ont d’ores et déjà permis une diminution constante de la mortalité depuis les années 2010.

 

 

La stadification du cancer de l’ovaire, c’est quoi ?

stadification cancer de l'ovaire

 

 

La stadification d’un cancer consiste à classer différentes tumeurs cancéreuses fonction de leur degré d’évolution, à savoir de l’étendue et/ou l’emplacement des lésions cancéreuses, au moment du diagnostic.

Connaître le stade de la maladie  est essentiel à l’élaboration d’un protocole de traitement adapté à chaque cancer de l’ovaire. En effet, un cancer évolue typiquement d’une tumeur primitive localisée à un site précis de l’organisme, vers une maladie étendue, dont les cellules se disséminent à travers tout l’organisme.

 

Ainsi, lorsque le cancer est localisé, un traitement local, tel qu’une ablation chirurgicale de la tumeur, peut être suffisant.

En revanche, lorsque les cellules cancéreuses sont disséminées dans l’organisme, un traitement systémique (chimiothérapie, hormonothérapie, etc.) est souvent plus adapté.

 

En tout état de cause, le traitement adapté à chaque cancer de l’ovaire est déterminé au cas par cas en fonction du profil de la patiente et de ses volontés, ainsi que des caractéristiques propres à chaque tumeur.

Outre son stade, la prise en charge d’un cancer de l’ovaire repose également sur son grade, ses éventuels marqueurs spécifiques, sa sensibilité aux hormones et de nombreux autres facteurs.

 

Il existe différents types de cancer de l’ovaire, classifiés en fonction des cellules à partir desquelles la tumeur s’est développée. On rencontre le plus souvent des tumeurs épithéliales, puis, rarement, des tumeurs stromales et péritonéales.

Habituellement, la classification FIGO est utilisée pour déterminer le stade des cancers de l’ovaire, quel que soit leur type. Cette classification repose sur quatre stades.

 

Consultez également notre article sur l’espérance de vie du cancer de l’ovaire

 

Cancer de l’ovaire : stade 1

 

Le stade I est le premier stade du développement du cancer de l’ovaire. À ce stade, la tumeur est encore localisée dans les tissus de l’ovaire et ne s’est pas propagée aux tissus alentour. On distingue les stades IA, IB et IC.

Au stade IA, la tumeur est à l’intérieur d’un seul ovaire ET la capsule de l’ovaire concerné (enveloppe extérieure) est intacte. Au stade IB, la tumeur est à l’intérieur des deux ovaires ET la capsule des ovaires est intacte.

Au stade IC, la tumeur peut concerner un ovaire ou les deux, mais

  • la capsule est endommagée ;
  • OU on observe la présence de cellules cancéreuses sur la surface des ovaires ;
  • OU on observe la présence de cellules cancéreuses dans la cavité péritonéale.

Ainsi, au stade IC les cellules cancéreuses ne sont plus confinées à l’intérieur de la capsule ovarienne, mais n’ont pas pour autant envahi d’autres organes.

 

 

Cancer de l’ovaire : stade 2

 

Au stade II du cancer de l’ovaire, la tumeur cancéreuse a envahi les organes alentour. On distingue les stades IIA et IIB.

Au stade IIA, les cellules cancéreuses se sont propagées aux organes pelviens proches des ovaires, à savoir l’utérus et/ou les trompes de Fallope.

Au stade IIB, les cellules cancéreuses se sont propagées aux organes pelviens plus lointains, tels que le rectum et/ou la vessie.

 

 

Cancer de l’ovaire : stade 3

 

stade 3 cancer de l'ovaire

Au stade III du cancer des ovaires, la tumeur s’est propagée au péritoine (membrane qui tapisse les organes de l’abdomen) à l’extérieur de la région pelvienne. On différencie les stades IIIA, IIIB et IIIC.

Dans le stade IIIA, on observe la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux (situés à l’arrière du péritoine) et/ou on décèle de petites métastases péritonéales microscopiques en dehors de la région pelvienne.

Dans le stade IIIB, les métastases péritonéales sont macroscopiques (visibles à l’œil nu) et on peut retrouver des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux.

Au stade IIIC, les cellules cancéreuses ont envahi des zones du péritoine éloignées de la région pelvienne. Elles peuvent être localisées sur le péritoine qui tapisse les organes de l’appareil digestif haut, mais n’ont pas infiltré ces organes.

 

 

Cancer de l’ovaire : stade 4

 

Le 4ème stade est le dernier stade du cancer de l’ovaire. Le cancer s’est alors propagé à différentes parties de l’organisme, engendrant la formation de métastases distantes.

Dans le stade IVA, les cellules cancéreuses sont observées dans le liquide pleural. Dans le stade IVB, les métastases peuvent toucher n’importe quels organes du corps – le plus souvent le foie ou les poumons, ainsi que des ganglions lymphatiques éloignés.