Lundi au Vendredi de 8h à 20h

Fermé Samedi et Dimanche

26 Boulevard Victor Hugo

92200 Neuilly-sur-Seine

Suivez-nous

Le cancer du sein métastatique

Le cancer du sein métastatique est une forme de cancer avancée, dont les cellules se sont propagées vers d’autres parties du corps, proches ou éloignées de son site primitif.

Bien que l’annonce d’un cancer du sein métastatique soit éprouvante, la recherche progresse sans cesse et la survie des patientes ne cesse de s’améliorer depuis 20 ans.

Des traitements novateurs permettent aujourd’hui d’offrir un contrôle relativement satisfaisant de la maladie à moyen terme, toujours dans l’optique d’améliorer l’espérance de vie et leur qualité de vie des patientes.

 

Le cancer du sein métastatique, qu’est-ce que c’est ?

Un cancer du sein métastatique est un cancer à un stade avancé, dont les cellules ont migré depuis leur site primitif (le sein) vers d’autres organes du corps. On le nomme aussi cancer de stade IV.

Le plus souvent, les métastases colonisent préférentiellement les os, mais également le foie, les poumons et le cerveau. Plusieurs organes peuvent être atteints simultanément.

Tous les cancers du sein sont susceptibles de se métastaser en l’absence de traitement. De fait, le traitement contre le cancer du sein vise précisément à éviter les métastases.

Un cancer du sein n’est en effet pas létal en lui-même, mais le devient lorsqu’il se propage en métastases envahissant des organes vitaux.

Environ 10% à 15% des cancers du sein sont métastatiques, et 5% de ces cancers métastatiques sont diagnostiqués lorsqu’ils se situent déjà au stade IV de leur évolution.

Les 95% restant sont décelés lors du suivi de patientes ayant déjà été diagnostiquées atteintes d’un cancer du sein primitif.

Le cancer du sein métastatique peut apparaître des années après le diagnostic d’un cancer primitif, et même après un traitement réussi et une longue période de rémission.

 

Traitement du cancer du sein métastatique

La prise en charge du cancer du sein métastatique est délicate, car il s’agit d’une maladie aux multiples facettes dont l’évolution et la réponse aux traitements sont difficilement prévisibles.

S’il ne se guérit pas, le cancer du sein métastatique se soigne. Il peut être contrôlé à l’aide de différents traitements visant à allonger, parfois significativement, l’espérance de vie de la patiente tout en préservant sa qualité de vie.

Les cellules métastatiques étant disséminées à travers l’organisme, il est difficile, voire impossible, de toutes les localiser, ce qui limite fortement l’efficacité des thérapies locales (chirurgie, radiothérapie, etc.).

L’arsenal thérapeutique mobilisé pour lutter contre la maladie est donc essentiellement composé de traitements systémiques (chimiothérapie, immunothérapie, etc.).

Les soins de support font partie prenante de la prise en charge du traitement du cancer du sein métastatique afin d’aider la patiente à mieux vivre cette épreuve et à conserver une bonne qualité de vie.

Ces soins visent tant à traiter les effets secondaires des traitements et les symptômes de la maladie, qu’à offrir un soutien psychologique pour accompagner la patiente et l’aider à gérer son quotidien avec la maladie.

Outre les thérapies traditionnelles, les patientes atteintes de cancers du sein métastatiques sont les plus susceptibles de participer à des essais cliniques évaluant l’efficacité de nouveaux traitements.

Les essais cliniques permettent aux patientes de bénéficier de thérapies innovantes qui ne peuvent offrir de garanties, mais apportent souvent de nouveaux espoirs et des résultats parfois très satisfaisants.

 

La survie au cancer du sein métastatique

Le pronostic d’un cancer du sein métastatique reste incertain, mais la survie des patientes ne cesse de s’améliorer depuis deux décennies. Alors que la durée de survie médiane était d’environ 10 mois dans les années 90, elle est passée à 22 mois au début du 21ème siècle, pour atteindre 3 ans aujourd’hui.

Par ailleurs, 22% des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique vivent plus de 5 ans, et certaines peuvent vivre avec leur maladie pendant des dizaines d’années.

Aux vues de ces considérations, le cancer du sein métastatique tend de plus en plus à être considéré comme une maladie chronique, à la manière du diabète ou de l’insuffisance rénale, qu’il faut surveiller et traiter tout au long de la vie de la patiente, mais qui peut être durablement contrôlée.

Les avancées scientifiques en matière de thérapies oncologiques progressent dans ce sens, évaluant des traitements toujours plus personnalisés et innovants, visant tant à éradiquer la maladie qu’à la contrôler durablement.

 

Le cancer du sein métastatique est celui qui emporte le plus de patientes atteintes du cancer du sein chaque année.

Derrière cette sombre réalité se cachent de nouveaux espoirs, puisqu’il se trouve, de fait, au cœur de la lutte contre cette maladie.

Son traitement profite d’essais cliniques prometteurs et est marqué par des progrès significatifs, ayant d’ores et déjà permis d’allonger significativement la longévité des patientes qui en sont atteintes.

(SOURCE : https://curie.fr/actualite/octobre-rose/octobre-rose-2020-cancers-du-sein-metastatiques-pres-de-20-des-femmes-ne )